Travail ou Visite de Bordeaux : Pourquoi y séjourner ?

S’il ne fallait retenir qu’une ville française à visiter absolument, ce serait sans aucun doute Bordeaux. D’ailleurs, Lonely Planet a sacré la Belle Endormie comme étant la ville la plus tendance du monde en 2017. Pas étonnant quand on sait l’immense richesse que regorge cette ville : gastronomie, architecture, histoire … C’est pourquoi vivre et travailler dans la cité du vin intéressent actuellement de nombreux cadres. Elle séduit également nombre de touristes et d’étudiants, tant français qu’étrangers. Découvrez donc pourquoi Bordeaux attire autant l’attention.

Bordeaux : La Belle Endormie

 

Surnommée La Belle Endormie, Bordeaux est une ville qui a beaucoup à offrir, notamment aux visiteurs. Mais, pourquoi tant d’intérêt pour cette préfecture de la Gironde ? Une courte présentation de la capitale mondiale du vin devrait vous aider à y voir un peu plus clair.

Alors, pour commencer, sachez que Bordeaux se situe dans le sud-ouest de la France près de la côte Atlantique. Son relief se prête à merveille à la viticulture, secteur qui contribue d’ailleurs à sa renommée. La cité du vin, comme on dit, produit en effet les meilleurs crus qui font d’elle une référence mondiale. À noter que le vignoble bordelais se compose de plusieurs régions viticoles. À savoir Médoc, Sauternes, Bourgeais, Libournais, Graves ou encore Entre deux-Mers.

Mais, Bordeaux, c’est aussi un patrimoine, une nature et une histoire hors du commun. La ville dispose ainsi d’un potentiel touristique énorme qu’il a réussi à développer avec succès. Et ce, en quelques années pour devenir une des destinations privilégiées du monde. Les solutions pour se loger y sont en plus légion : auberge de jeunesse, hôtel, chambre d’hôte, refuge périurbain… Bonne nouvelle également pour ceux qui désirent y vivre et y travailler ! Effectivement, le secteur immobilier bat son plein, qu’il s’agisse de vente ou de location d’appartements ou de maisons.

Bon à savoir : la ville se divise en trois parties bien distinctes : la vieille ville, les anciens faubourgs et les quartiers extérieurs.

Un peu d’histoire

Bordeaux : les origines

 

D’après des recherches archéologiques, la fondation de Bordeaux date au moins du VIe siècle avant Jésus-Christ. De fait, on a découvert dès cette période sur la rive gauche de la Dévèze une première agglomération. Il faut toutefois attendre vers le IIIe siècle avant J.-C. pour voir apparaitre dans la cité ses pères fondateurs. Il s’agit des Bituriges Vivisques, un peuple de la Gaule Celtique.

Avec le tournant historique de la guerre des Gaules, la cité deviendra en 28 av. J.-C. l’une des quatorze villes de la Gaule Aquitaine. L’on assiste alors au développement fulgurant de Burdigala (car elle se nommait ainsi).

La culture vinicole y prend racine en tout cas entre 40 et 60. Elle demeurera prospère jusqu’au IIIe siècle où va commencer une période de crise. Et pour cause, elle sera victime de la révolte de l’empereur des Gaules (Tetricus) puis des troubles des Bagaudes. Vient ensuite l’invasion barbare en 276. Malgré tout, la ville se reconstruit et reconquiert son succès d’antan.

La construction d’une rocade à Bordeaux fut décidée par Jacques Chaban-Delmas en 1958, pour protéger le centre-ville en déviant les forts trafics.

 

L’époque médiévale jusqu’à nos jours

 

Au Moyen-Âge, le christianisme se répand dans la ville. Cette époque marque aussi la recrudescence des assauts des Barbares et leur installation dans Burdigala. Au XIIe siècle, grâce au mariage d’Aliénor d’Aquitaine avec Henri Plantagenêt, la ville se verra rattachée à la couronne d’Angleterre. Bien que de nouveaux conflits surviennent entre Français et Anglais, l’exploitation viticole de la région n’en pâtit pas. La Guerre des Cent Ans favorise même son expansion. Ce n’est qu’en 1453 que la ville retourne sous la tutelle française. L’économie souffre en revanche de cette situation. Même la prospérité du trafic portuaire bordelais n’y fait rien, l’agitation n’arrange pas non plus les choses.

C’est au milieu du XVIIe siècle que Bordeaux retrouve les chemins du succès jusqu’à la Révolution française. Et ce, grâce à son activité portuaire et le commerce triangulaire. Cet essor économique s’accompagne également d’un développement démographique et industriel. Malgré les hauts et les bas de la Révolution et de la politique, l’économie de la cité du vin ne s’en porte pas trop mal.

Après les méandres des deux guerres mondiales et la crise de 1929, la ville de Bordeaux connait une mutation incroyable. De grands projets d’urbanisme aboutissent. Aujourd’hui, la ville peut compter sur un patrimoine riche et des infrastructures attrayantes pour l’accueil des touristes, étudiants et travailleurs. La métamorphose de la cité girondine n’est d’ailleurs pas près de s’arrêter. Elle a encore de grandes ambitions pour les années à venir : ponts, musées, tours en bois …

 

Bordeaux : Une destination très attractive et tendance , selon le Lonely Planet

 

Lonely Planet a désigné Bordeaux comme le « Best of 2017 » des destinations les plus attractives et les plus tendance. Le mérite revient surtout à la beauté de cette ville et la préservation de son patrimoine, mais pas que. En effet, c’est aussi grâce à la multiplication des initiatives culturelles et les offres de loisirs. Sans oublier la diversification des infrastructures et des solutions d’hébergement. Le célèbre guide touristique n’a pas manqué de faire le projecteur sur les immanquables d’une visite réussie à Bordeaux.

 

Un petit tour pour découvrir la Cité du Vin

 

La Cité du Vin est à Bordeaux ce que la Tour Eiffel est à Paris. Il n’y a pas mieux en plus pour faire le bonheur des amateurs comme des experts en œnologie.

Ce site emblématique vient en tout cas parachever l’impressionnante transformation des berges de la Garonne. Ce centre d’exposition dédié à la boisson-reine de Bordeaux sera l’occasion de partir à la découverte des cultures du vin. Voilà de quoi favoriser l’œnotourisme dans la capitale mondiale du vin  !

 

La LGV au service de l’économie bordelaise

 

La Ligne à Grande Vitesse (LGV) relie depuis juillet 2017 Bordeaux à Paris. Et ce, en seulement 2 heures et 4 minutes (pour le trajet court). Baptisée Océane, cette ligne fait des heureux dans tous les domaines : immobilier, commerce, tourisme … En plus, son arrivée facilite grandement le quotidien des habitants, en particulier ceux qui travaillent à Paris. Il n’y a pas à dire, cette nouvelle ligne a le ton pour dynamiser l’économie locale.

 

La magie de la gastronomie bordelaise

 

Les tables bordelaises se réinventent continuellement pour le plus grand plaisir des gourmands de tout âge. D’autant plus que la gastronomie de la métropole aquitaine propose des spécialités culinaires uniques. Au menu : magret de canard, foie gras, agneau de Pauillac, huitres du bassin d’Arcachon…

Sans oublier les bouteilles de vin qui ont forgé sa réputation comme Margaux, Cheval Blanc ou Haut Brion. Par ailleurs, les bons plans pour bien y manger ne sont pas rares, peu importe les quartiers.

 

Les merveilles de la rive droite

 

Le quartier Bastide-Niel (autre nom de la rive droite) offre également de belles perspectives touristiques. Grâce aux projets qui ont déjà abouti et qui sont encore en cours de gestation, il retrouve rapidement son dynamisme. Parmi les desseins prometteurs, il y a notamment la zone d’aménagement concerté (ZAC) Bastide-Niel. Ce futur EcoQuartier de 35 hectares comptera ainsi des logements, des commerces et un restaurant panoramique haut de gamme. À cela s’ajoutent un relai d’assistantes maternelles et une résidence étudiante.

Pour en revenir aux sites à visiter, il ne faut surtout pas manquer le Jardin Botanique et le parc aux Angéliques.

A Floirac, vous pourrez aussi profiter d’un concert à la Bordeaux Métropole Arena, grande et moderne salle de spectacle inaugurée en 2018.

Bon à savoir : Outre cette consécration, la capitale de la Nouvelle Aquitaine a décroché également le label Best European Destination en 2015.

 

Que de bonnes raisons pour s’installer et travailler dans la capitale de la Nouvelle Aquitaine !

 

Bordeaux est une ville en constante mutation depuis une vingtaine d’années.

D’ailleurs, les cadres sont de plus en plus nombreux à vouloir vivre et travailler dans la capitale girondine, selon une étude de Cadremploi en 2017. Découvrez alors pourquoi un tel engouement pour cette ville du sud-ouest.

 

Un cadre où il fait bon vivre

 

De par sa situation géographique et son climat, Bordeaux offre un cadre de vie privilégié à ses habitants. De plus, la ville présente une multitude d’activités et de lieux passionnants. Aréna, Cité du Vin, Port de la Lune …, aucune chance que vous vous ennuyiez. Elle invite en effet à la détente, à l’évasion, au sport et à la culture.

 

Une ville dynamique

 

Le dynamisme urbain et économique ne manque pas de faire la différence.
Véritable paradis des entrepreneurs, la métropole aquitaine constitue aussi une région très créatrice d’emplois. Et ce, dans de nombreux secteurs d’activités : restauration, hébergement, numérique, aéronautique …

 

Un coût de la vie encore maitrisé pour une bonne qualité de vie

 

Bien que le secteur de l’immobilier connaisse une certaine hausse, habiter à Bordeaux demeure avantageux. De fait, il existe des quartiers plus abordables. À l’exemple de la rive droite et de la périphérie (Pessac, Floirac et Mérignac).

Pour ceux qui recherchent des logements neufs, les quartiers Euratlantique, Brazza et Bastide-Niel ont la cote.

 

Une métropole bien desservie

 

Eh oui, la capitale girondine bénéficie d’excellentes voies de communication. Elle peut effectivement compter sur un réseau de transports publics très dense : bus et tramway. Comme mentionné auparavant, elle bénéficie d’une ligne à grande vitesse qui a tout pour simplifier la vie. En outre, elle comporte beaucoup d’endroits piétons (surtout le centre-ville) et de pistes cyclables.

Rien de tel donc pour se déplacer à pieds, en vélo, en skate ou encore en rollers  !

RDV sur le site officiel de Bordeaux pour en savoir plus sur les évènements, l’organisation de la ville, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 13 = 16